0.25% atteint
620,00 € atteint sur l'objectif de 250 000,00 €
3 contributeurs

« Une sagesse ancienne pour notre monde contemporain »

Héritiers d’une tradition millénaire nous venant directement du Bouddha, nous souhaitons préserver ces enseignements dans une transmission vivante et directe sous sa forme la plus pure, tel qu’ils furent transmis dans les grandes universités indiennes. Ces enseignements représentent l’un des principaux trésors spirituels de l’humanité et nous sont parvenus via le Tibet. Le toit du monde qui est au carrefour des grandes civilisation d’Asie, a conservé vivant la sève, la quintessence et l’essence de toutes ces traditions.

Plus particulièrement, la lignée Shangpa Kagyü est parfois considérée comme une branche de la lignée Karma Kagyü (la célèbre lignée issue de Marpa, Milarépa et Gampopa). En fait, ces deux lignées sont nées approximativement à la même époque en Inde, aux alentours des Xe et XI e siècles. La particularité de la lignée Shangpa est de trouver son origine dans deux femmes extraordinaires qui obtinrent les plus grands accomplissements de l’éveil : Niguma et Sukhasiddhi. Elles transmirent leur enseignement à Khyungpo Neljor, un grand érudit et accompli tibétain qui se rendit plusieurs fois en Inde. Avec lui commence l’histoire de la lignée Shangpa au Tibet. Au fil des siècles, la lignée ne s’est jamais transformée en institution. Ne se mêlant pas aux affaires politiques et aux luttes de pouvoir, elle est avant tout restée une lignée de pratiquants. La plupart de ses détenteurs furent de grands yogis qui vivaient dans des ermitages. Au XIXe siècle, alors que certains des rameaux de cette lignée étaient sur le point de s’éteindre, le grand maître Jamgön Kongtrül Lodrö Tayé (1811-1899) rassembla les transmissions des différentes branches et offrit un renouveau à la lignée Shangpa. Au XXe siècle, l’un de ses principaux détenteurs fut Kalu Rangjung Künchab. Après son exil du Tibet, celui-ci diffusa les enseignements Shangpa en Inde et progressivement à travers le monde. Dans les années 1970, il fonda de nombreux centres du Dharma en Occident, et plusieurs centres de retraite de trois ans au sein desquels la lignée est encore transmise et pratiquée aujourd’hui.

Devenus nous-mêmes détenteurs de cet héritage, nous œuvrons à travers les projets d’HOMA à préserver pour le monde contemporain cet enseignement d’éveil atemporel. Préservation, compilation et transmission, nous œuvrons depuis bientôt un demi-siècle pour amener ce patrimoine dans notre culture et aujourd’hui dans une transmission de deuxième génération, qui a pris racine dans notre environnement moderne et qui grâce à votre générosité pourra être bénéfique aux générations futures.

Les projets de l'axe
Préservation